Free counter and web stats

LE FEU SOLAIRE

 

 

I.
 Le Feu interne ou Feu par friction
."Il y a dans chaque atome, la chaleur interne et la chaleurexterne, le souffle
du Père (Esprit) et le souffle (ou chaleur)de la Mère (matière)."
 Doctrine Secrète,
I, 112.II.
 Le Feu du Mental ou Feu solaire
."Le Feu de la connaissance brûle toute action sur le plan del'illusion ; en conséquence
, ceux qui l'ont acquis, et sontémancipés, sont appelés des 'Feux'."
 Doctrine Secrète,
I, 114.III.
 Le Feu de l'Esprit ou feu électrique
."Lève la tête, ô Lanoo ; vois-tu une seule, ou d'innombrableslumières au-dessus de toi, brillant dans le ciel
sombre de lanuit ?""Je sens une seule Flamme, ô Gurudéva ;"Je vois d'innombrables

étincelles non détachées qui brillenten elle.

 
éthérique.f. L'Homme Céleste qui Son centre éthérique ou roue de force sur lequatrième éther cosmique est dans sa quatrième ronde, un facteur vitalde l'évolution planétaire.g. Quand l'Homme Céleste, Qui se manifeste à l'heure actuelle par lachaîne terrestre, aura réussi à vitaliser Son centre médian, à détournerla force de la kundalini planétaire des centres inférieurs et à la dirigervers le plexus solaire, un nouveau cycle sera atteint, et une grandepartie de la détresse actuelle prendra fin. Son travail est encore à l'étatembryonnaire, et il devra s'écouler deux cycles et demi avant qu'Iln'ait accompli la tâche nécessaire. Lorsque ce sera chose faite, ce quien résultera pour les unités humaines en incarnation aura un tripleaspect :La stimulation sexuelle, telle qu'elle est comprise actuellement, auratendance à se manifester non pas tellement sur le plan physique, quesur le plan astral et mental, se révélant par des créations d'art et debeauté d'une part, et par le travail objectif des savants d'autre part.Le crime, tel que nous le connaissons actuellement, et qui est
[3@298]
 largement basé sur l'émotion sexuelle, sera une chose du passé ; et lalicence physique,
l'orgie et l'horreur seront réduites de soixante-quinzepour cent.L'action réciproque entre
les trois planètes denses aura atteint laperfection, et l'homme pourra passer à volonté
de l'une à l'autre.Je souhaite indiquer ici que la méthode selon
laquelle les noms des globesd'une chaîne, et les noms d'une chaîne d'un schéma,
suivent la nomenclaturedes planètes, est à déconseiller. Cela a provoqué des confusions
.Un indice pouvant conduire à une compréhension correcte est caché dansles mots "Vénus est le primaire de la Terre".
 Il n'est pas permis d'en dire beaucoup au sujet de ce mystère – à savoir que"Vénus est l'alter ego de la Terre" –
et ce n'est pas souhaitable, mais il estpossible de suggérer quelques idées qui –
si on les approfondit – permettrontd'embrasser plus largement la beauté inhérente à la synthèse de la nature,
et lacorrélation merveilleuse de tout ce
qui est en cours d'évolution.Une idée pourra peut-être se faire jour, si l'on se souvient
que dans un sensocculte. Vénus est à la Terre, ce que le Soi supérieur est à l'homme.
114
 
 Doctrine Secrète
, II, 33, I, 323





 

 
 
 
 
 TRAITE  DU FEU SOLAIRE ALICE BAILEY
 
 
1. Le cycle Monadique qui correspond chez l'homme aux cent ans deBrahma, et à un schéma planétaire.2. Le cycle Egoïque.3. Le cycle de la Personnalité.Ces pensées sur les cycles ont ouvert un vaste champ de réflexion, surtout si onrapproche l'idée des cycles de l'égo et de la personnalité, des périodes plusgrandes relatives à un Logos planétaire. Cette idée est susceptible de largesdéveloppements ; elle est gouvernée par certaines idées fondamentales qu'il y alieu d'étudier et d'examiner avec soin.
[3@303]
 Les cycles de la manifestation de la
 personnalité 
chez l'homme, existent engroupes de quatre et sept ; ils suivent le processus évolutionnaire habituel.a.
 La différenciation
, processus involutif, de l'un devenant le multiple, del'homogène devenant l'hétérogène.b.
 L'équilibre,
ou processus d'ajustement karmique.c.
 La synthèse,
ou spiritualisation, le multiple redevenant l'Un.d.
 L'obscuration,
ou libération, la fin du processus évolutif, ou libérationde l'Esprit des limitations de la matière.Ceci doit nous faire comprendre que toutes les incarnations sur le planphysique ne sont pas d'égale importance, mais que certaines sont plussignificatives que d'autres ; certaines d'entre elles, du point de vue de l'Ego,sont pratiquement négligeables, d'autres comptent ; certaines, pour l'Esprithumain en évolution, sont d'une importance analogue à l'incarnation d'unLogos planétaire dans un globe, ou dans une race-racine, tandis que d'autressont relativement peu importantes, comme celle de la manifestation d'une race-rameau pour l'Homme Céleste.Jusqu'ici, vu le faible développement de l'homme moyen, les incarnations(ou cycles) astrales comptent peu, mais ne doivent nullement être minimisées ;elles sont souvent d'une importance relative plus grande que les incarnationsphysiques. Par la suite, on comprendra mieux les cycles astraux, et leur relationaux cycles physiques. Lorsqu'on aura réalisé, que le corps physique n'est pas unprincipe, mais que le principe kama-manasique (ou principe désir et mental) estl'un des plus vitaux pour l'homme, la période ou cycle où l'homme fonctionnesur le cinquième sous-plan de l'astral (le plan essentiellement kama-manasique)prendra sa vraie place. Il en sera de même des cycles du plan mental et causal.Les cycles causals ou égoïques, qui englobent tous les groupes de cyclesmineurs dans les
[3@304]
trois mondes, correspondent à une ronde complète,dans les cycles de l'Homme Céleste. Il y a sept cycles de ce genre, mais le
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
nombre de cycles mineurs (inclus dans les sept) est l'un des secrets del'Initiation.Les cycles égoïques procèdent par groupes de sept et de trois, et non pargroupes de quatre et de sept comme pour les cycles de la personnalité. L'onretrouve la même proportion dans les cycles centraux d'un Homme Céleste oud'un Logos solaire.Les cycles monadiques procèdent par groupes de un et de trois, comme lescycles fondamentaux des grandes Entités, dont l'homme est la réflexionmicrocosmique. Si le concept général exposé ici est étudié en relation avec lesschémas, et sous l'angle des relations réciproques entre d'autres formes demanifestation ; si le microcosme lui-même est étudié en tant que clé del'ensemble, l'idée de ce qu'est le dessein sous-jacent à toutes ces manifestationscommencera à poindre dans l'esprit. Il ne faut pas oublier que, de même quel'homme moyen, dans chaque incarnation, atteint trois objectifs :1. Le développement de la conscience, ou éveil de la faculté de
 prendreconscience.
 2. L'acquisition d'une certaine mesure de faculté permanente, ou netteaugmentation du contenu du corps causal.3. La création de karma, ou mise en mouvement (par l'action) de causesqui produiront nécessairement des effets inévitables,de même l'Homme Céleste, à un certain stade de son évolution œuvre de façonanalogue. A mesure que l'homme progresse lorsqu'il foule le Sentier deProbation, et plus tard le Sentier de L'Initiation, il réussit à obtenir certainsdéveloppements remarquables.1. Ainsi que précédemment, il obtient une expansion de conscience, maisil commence à travailler intelligemment à partir de niveaux supérieurs,et il ne travaille plus à l'aveuglette sur les plans inférieurs.
[3@305]
 2. Il termine la construction du corps causal, et puis il commence àmettre en pièces son ouvrage, à détruire ce Temple si soigneusementconstruit, car il s'aperçoit qu'il constitue une limitation.3. Il cesse d'engendrer du karma dans les trois mondes, et commence às'en débarrasser, ou littéralement, "à liquider ses affaires".Les Hommes Célestes font de même, Ils doivent fouler un Sentiercosmique, analogue à celui de l'homme, lorsqu'il s'approche du but de tous sesefforts.Il sera exact de pousser encore plus loin ce concept, et de prévoir une
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
action analogue de la part du Logos.L'examen de cette question est presque terminé, et il doit apparaître que lesrelations entre les manifestations citées plus haut sont de nature psychique(dans le vrai sens du mot – psychique – appartenant à la psyché, ou âme, ouconscience) et se rapportent à l'expansion progressive Connaissance-Ame del'Homme Céleste. Un mot de mise en garde, néanmoins. Bien que ces Etrescosmiques trouvent chez l'homme le reflet de Leur Propre Nature, l'analogie dela ressemblance ne doit pas, néanmoins, être poussée à l'extrême. L'homme estle reflet, mais non le reflet parfait, l'homme évolue mais il n'est pas préoccupédes mêmes problèmes, dans le détail, que les Manasaputras parfaits.
 L'homme
a pour objectif de devenir un Divin Manasaputra, un Fils duMental parfait, faisant preuve de tous les pouvoirs inhérents au mental, etdevenant ainsi semblable à sa source monadique : l'Homme Céleste.
 L'HommeCéleste
a développé Manas, et il cherche à devenir un Fils de Sagesse, non pasinhérent mais en pleine manifestation.
Un Logos solaire
est à la fois unManasaputra Divin et un Dragon de Sagesse, et Son problème est ledéveloppement du
[3@306]
principe de la Volonté cosmique, qui en fera ceque nous appelons un "Lion de Volonté cosmique".A travers toutes ces manifestations de degré différent, la loi tient bon, et leplus petit est inclus dans le plus grand. D'où la nécessité pour l'étudiant degarder soigneusement le sens des proportions, du discernement quant au tempsdans l'évolution, et une appréciation exacte de la place de chaque unité dans saplus grande sphère. Vous ayant ainsi mis en garde, nous pouvons maintenantpoursuivre les remarques formant la conclusion de cette dernière question.On a dit qu'il y avait un mystèredans les 777 incarnations. Ce nombreoffre un large champ de réflexion
116
. Il est bon de faire remarquer que cenombre ne représente pas un cycle déterminé d'incarnations par lesquellesl'homme doit passer, mais qu'il offre la clé des trois cycles majeurs mentionnésplus haut. Fondamentalement, ce nombre s'applique au Logos planétaire denotre schéma et peu aux autres schémas. Chaque Homme Céleste a Son proprenombre, et le nombre de notre Homme Céleste est contenu dans les troischiffres cités plus haut, de même que 666, et 888 cachent le mystère de deuxautres Hommes Célestes.
Ce nombre 777 est aussi celui de la transmutation,
cequi est le travail essentiel de tous les Hommes Célestes. Le travail de base chezl'homme c'est l'accumulation et l'acquisition. c'est-à-dire l'acquisition de ce quiplus tard devra être transmué. Le travail de transmutation, le vrai cycle de 777,commence sur le Sentier de Probation, et correspond précisément à l'activité de
116
 
 Doctrine Secrète
, I, 191.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
l'Homme Céleste, telle qu'elle est comprise et partagée par les cellules de SonCorps. C'est seulement lorsque Son Corps a atteint un certain mouvementvibratoire qu'il peut véritablement influencer les cellules individuelles. Cetravail de transmutation de l'activité cellulaire commença sur notre planète,pendant la dernière race-racine, et l'alchimie divine se poursuit. Les progrèsaccomplis jusqu'ici sont modestes, mais chaque cellule consciente et transmuée
[3@307]
accroît la rapidité et l'exactitude du travail. Seul du Temps estnécessaire pour que le travail soit parachevé. La légende de la PierrePhilosophale est en rapport avec cette question de la transmutation, et c'estlittéralement l'application de la Baguette d'Initiation, en un certain sens.
[3@308]
 
DIVISION AMANAS OU LE MENTAL ET SA NATURE
Nous abordons maintenant une division très importante de notre sujet, etnous allons examiner le Feu du Mental, du point de vue cosmique, systémique,et humain. Nous avons traité du feu de la matière, et étudié son objet, sonorigine, son activité. Nous avons quelque peu examiné le